Le Syndrome d’Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil (SAHOS)

A retenir:

  • Prévalence de 3% mais sous diagnostic important.
  • Facteur de risque cardiaque, vasculaire, accident de la route.
  • Savoir y penser et évaluer la somnolence par l’échelle d’EPWORTH.
  • Orienter vers un médecin du sommeil pour le diagnostic.
  • Le traitement repose principalement sur la PPC.
  • Pour les questions des patients: https://www.allianceapnees.org/au-quotidien/questions-reponses/

Le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est lié à un collapsus répété des voies aériennes supérieures au cours du sommeil. La survenue des événements obstructifs (apnées et hypopnées) pendant le sommeil entraîne des micro-éveils et une hypoxie intermittente. Les micro-éveils sont à l’origine de la somnolence diurne qui peut caractériser le syndrome. Les épisodes de désaturations nocturnes seraient à l’origine des complications cardio-vasculaires du SAHOS sur le long terme.


Contexte :

Le SAHOS aurait une prévalence de 2.9% chez les patients de plus de 16 ans, mais est sous diagnostiqué. En effet seulement 15 % des personnes ayant des symptômes évocateurs ont bénéficiés d’un enregistrement du sommeil (26 à 28% chez les personnes possédant un autre facteur de risque). (Enquête ESPS 2008)

En 2013, 530 000 personnes ont bénéficié d’un traitement par PPC.

Il existe une prédominance masculine (2% des femmes contre 4% des hommes) et une augmentation avec l’âge: 10% après 65 ans!

Le SAHOS:

  • augmente le risque d’accident de la route d’un facteur 2 à 3.
  • est associé à un risque accru d’évènements cardio et cérébraux vasculaires, et son traitement diminue ce risque, particulièrement chez les sujets jeunes (<70 ans).
  • est un facteur de risque indépendant et/ou aggrave le pronostic de :
  • Coronaropathies
  • AVC
  • Troubles du rythmes: ESV, ACFA
  • Hypertrophie myocardique, insuffisance cardiaque
  • Hypertension artérielle, principalement diastolique, nocturne, avec un profil de non-dipping. Elle est fréquemment masquée, et doit être dépister par un enregistrement des 24 heures.
  • Résistance à l’insuline et diabète de type 2
  • Syndrome métabolique (augmentation du risque de 40%): Obésité abdominale ou centrale (>94cm pour les H, 80 pour les F) et 2 facteurs parmi:
  • HTA : PAS ≥ 130 ou PAD ≥ 85 mmHg ou HTA traitée ou diagnostiquée,
  • glycémie à jeun ≥ 5,6 mM ou diabète de type II précédemment diagnostique,
  • HDL cholestérol : _ < 1,03 mMol/l, _ < 1,29 mMol/l ou hypercholestérolémie traitée,
  • triglycérides ≥1,7 mMol/l ou hypertriglycéridémie traitée.

Définition:

Le SAHOS est défini, à partir des critères de l’American Academy of Sleep Medicine, par la présence des critères A ou B et du critère C :

  • A. Somnolence diurne excessive non expliquée par d’autres facteurs ;
  • B. Deux au moins des critères suivants non expliques par d’autres facteurs :
  • ronflements sévères et quotidiens,
  • sensations d’étouffement ou de suffocation pendant le sommeil,
  • sommeil non réparateur,
  • fatigue diurne,
  • difficultés de concentration,
  • nycturie (plus d’une miction par nuit) ;
  • C. Critère polysomnographique ou polygraphique: Apnées + Hypopnées ≥ 5 par heure de sommeil (index d’apnées hypopnées [IAH] ≥ 5).

Définition des évènements respiratoires anormaux:

  • Apnée: arrêt du débit aérien naso-buccal pendant au moins 10 secondes. Si les efforts respiratoires persistent, elle est obstructive. Sinon, elle est centrale. Elle est mixte si elle débute comme une apnée centrale mais termine par des efforts respiratoires.
  • Hypopnée : durée d’au moins 10 secondes et :
  • diminution d’au moins 50% du débit par rapport au débit de base
  • OU
  • diminution d’au moins 30% du débit ou aspect de plateau inspiratoire associe à une désaturation transcutanée d’au moins 3 % et/ou à un micro-éveil.
  • Micro-éveil : basé sur la pression intra œsophagienne, ou sur l’association d’un plateau inspiratoire et d’un réveil à l’EEG.

Sévérité du SAHOS :

La sévérité du SAHOS est définie par la composante la plus sévère entre l’Indice d’apnée hypopnée (IAH) et la somnolence diurne.

Index d’apnées hypopnées:

  • Léger : de 5 à 15 évènements par heure
  • Modéré : de 15 à 30 évènements par heure
  • Sévère : + de 30 évènements par heure

Somnolence:

  • Légère : peu de retentissement sur la vie sociale / professionnelle, et survenant sur des activités nécessitant peu de concentration (lecture, télévision…)
  • Modérée : retentissement modéré sur la vie sociale /professionnelle, survenue lors d’activités nécessitant plus d’attention (concert, réunion)
  • Grave : retentissement majeur, lors d’activités quotidiennes (manger, parler, conduire…)

Mis à jour le


Site de l’association pour l’apnée du sommeil, à destination des patients:

https://www.allianceapnees.org/

Sources:

– Recommandations pour la pratique clinique du syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil de l’adulte, 2010. https://www.sfrms-sommeil.org/wp-content/uploads/2012/10/HS3_reco_sas2010-1.pdf

– Recommandations SAHOS, texte court, 2010 : https://splf.fr/wp-content/uploads/2014/07/reco_courtes_sas.pdf

– Avis de la CNEDiMTS 15 juillet 2014; https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-09/avis_cnedimts_sahos_15_juillet_2014.pdf

– Rapport SAHOS: évaluation clinique, 2014: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-09/rapport_sahos_-_evaluation_clinique.pdf

Images: Première image crée avec l’outil Bing Image Creator.

Tous les autres crédits des images de cet article reviennent à Freepik.com

Déclic Sommeil > Le Syndrome d’Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil (SAHOS)